Questions fréquentes - Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents

Algorithmes C.A.R.M.A ©
Avantages des adhérents Carma
Sommaire
Aller au contenu

Menu principal :

Questions Fréquentes
 ---------------------------------------------------------------------

Q : La méthode C.A.R.M.A?
R :
La méthode C.A.R.M.A s'intéresse uniquement aux ENGAGEMENTS SACRES des ANCETRES (contrats, codes d’honneurs, pactes, serments, vœux éternels,

et de manière générale, toute décision ou intention PROGRAMMEE dans le passé et qui influencent A NOTRE INSU nos CHOIX PERSONNELS présents dans certaines circonstances). Elle se base sur la maïeutique ou méthode socratique et propose des solutions pour comprendre les CAUSES ou DECLENCHEURS de mal-être chronique, de schéma répétitif ou de troubles compulsifs. Quand vous pensez ne plus pouvoir répondre à un mal-être chronique (patterns, blocages, échecs répétitifs, troubles obsessionnels compulsifs), il reste encore un Sésame pour sortir de cet enfer : Restaurer le “système immunitaire ” à une date antérieure au moment où il fut corrompu (par une mémoire antérieure)!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
NUANCE IMPORTANTE : la méthode carma travaille sur les programmations du passé et non sur les vies antérieures!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Q : Résilience? Encore un truc à la mode?
R : Très drôle! C'est récent, en effet ; ça date d
e 1939-1945 et le concept est développé en France depuis le début des années 2000 (Jean-Pierre Polydor). A l'origine, 2 femmes psychologues hawaïennes, Werner et Smith, finissent par constater que certains enfants à risque "s'en sortent" grâce à des qualités individuelles ou des opportunités de l’environnement. En latin resilio, ire, veut littéralement dire «sauter en arrière », d'où «rebondir, résister » (au choc, à un disfonctionnement).
La résilience est, à l'origine, un terme utilisé en physique qui caractérise la capacité d'un matériau soumis à un impact à retrouver son état initial. La résilience permet de dépasser son état actuel et de sortir d'une situation précaire. Auparavant, on parlait d'«invulnérabilité ».

La résilience est dynamique et le résultat de multiples processus qui viennent interrompre des trajectoires négatives.
Parmi les Algorithmes qui contribuent à la résilience, j'en ai identifié quatre : 1/ La réaction de défense ou de protection ; 2/ Le défi de réengagement ; 3/ La réévaluation de l'image de soi ; 4/ Réalisation créative.

 ---------------------------------------------------------------------

Q : Comment un Serment , Voeu ou Promesse du Passé aurait-il encore un "ASCENDANT" ou impact aujourd'hui?
R : Pour conclure une alliance, établir la paix ou garantir une convention d'arbitrage, l'accord est souvent scellé par un serment dont l'énoncé comporte, à quelques variantes près, les 3 compositions suivantes  :

- une formule d'engagement qui reprend ou résume les clauses du traité  ;
-  une invocation à des divinités que l'on prend à témoin
-  une imprécation qui appelle la malédiction sur le parjure

Lorsqu'il est ETERNEL, un serment, un Vœu ou une promesse est un engagement qui perdure dans le temps, à condition, bien sûr, qu'un évenement en rappelle son souvenir!

---------------------------------------------------------------------

Q : Faut-il donc renoncer à tous ses engagements, ses voeux etc?
R : Au contraire! Nous devons distinguer les engagements qui ne nous concernent pas et qui viennent contrarier ou retarder nos engagements présents. La méthode Carma permet de mettre en lumière le seul ici, qui nous permette d'être ce que nous sommes aujourd'hui, de dire ce que nous pensons maintenant et de réaliser nos projets PRESENTS! sans être parasiter par les mémoires d'engagements passés.

---------------------------------------------------------------------

Q : C'est donc mal de jurer?
R : Jurer à tout bout de champ, faire des voeux sans intention, ne pas tenir sa parole ou encore jurer de faire le mal (qui interdit tout acte bienfaisant) engendre du stress, de la culpabilité, des conflits et alimente un mental qui ne survit que grâce à la souffrance qu'il cause.  

---------------------------------------------------------------------

Q : Comment une mémoire peut-elle nous déstabiliser, voire nous barrer la route?   
R : Les mémoires agissent comme des virus ne pouvant survivre dans un milieu hostile et font en sorte de développer chez son hôte une peur phobique de ce milieu. (exemples : la rage ennemie de l'eau, crée l'impossibilité de boire pour l'enragé. Le tétanos, qui ne survit qu'en absence totale d'oxygène et bloque les muscles respiratoires) A l'inverse le virus engendre une manie, une compulsion créatrice d'un environnement hospitalier pour sa croissance!
De la même manière, une mémoire du passé présente dans le mental va développer une aversion pour toute personne, animal, lieu, parfum, aliment musique, évènement ou objet qui permettrait de s'en débarrasser et à l'inverse, une addiction vers toute personne, animal, lieu, parfum, aliment musique, évènement ou objet qui permet sa survivance. D'où le Bilan carmique permettant de reconnaître ses éléments pour en déduire la mémoire re-déclenchée.

 ---------------------------------------------------------------------

Q : Qui est Mnémosyne?
R : Mnémosyne est la déesse de la Mémoire. Fille d'Ouranos (ciel) et de Gaia (Terre) , cette Titanide engendra les 9 muses, après avoir accueilli Zeus 9 nuits de suite auprès d'elle. Elle est avant tout la personnification de la Mémoire.

---------------------------------------------------------------------

Q : Qu'est-ce que la mémoire prospective?

R : La mémoire prospective est un mécanisme paradoxal (connectant le passé et le futur) qui permet de ne pas oublier de se rappeler d'effectuer une action préméditée,  programmée par l’individu (ou le groupe), auto-initiée et dirigée vers un futur plus ou moins proche, elle ne fonctionne pas directement sur des stimulus extérieurs qu’elle enregistre, comme la mémoire le fait pour le passé. La mémoire prospective s’appuie sur des «ancrages» qui sont des stimulus en quelque sorte choisis ou imposés par l’individu (ou le groupe) mais retenus à l’avance. Quelque fois un stimulus non choisi peut aussi provoquer la réminiscence  d'une action programmée. Chacun peut dans une certaine mesure programmer son cerveau pour être réveillé à telle heure, téléphoner à partir du milieu de l’après-midi. Le cerveau semble utiliser ses fonctions mémorielles en se rappelant l’intention (qui est en fait passée au moment où il faut la réaliser).  Ex : Si à noël, je vais à Paris, je passerai voir mon grand-père. Si je respecte mon serment, je serai honoré ; mais si je me parjure je me voue au malheur!!!

 ---------------------------------------------------------------------

Q : Qui s'intéresse à la méthode Carma?

R : 80% des personnes intéressées sont des femmes entre 25 et 50 ans! Mais heureusement, depuis le début de 2012, les hommes sont de plus en plus nombreux : presque 15 %. Et depuis peu, les couples qui franchissent le pas plus facilement car les résultats sont encore plus rapides.

---------------------------------------------------------------------

Q : Qu'est-ce que la Parapsychologie?   
R : La parapsychologie, fondée par Joseph Banks Rhine, est l'étude pluridisciplinaire au moyen de la méthode expérimentale des phénomènes psychiques (psi) et son interaction avec l'environnement. Les phénomènes psi sont : les perceptions extra-sensorielles (PES) : clairvoyance, précognition, télépathie ; La psychokinèse (PK) : macro-PK (sur des objets de taille « normale »), micro-PK (au niveau quantique), bio-PK (sur des organismes vivants). La parapsychologie naît à la fin du 19ème en Angleterre au Trinity College à Cambridge sous l'influence de Henry Sidgwick et Fréderic William Henry Myers.

---------------------------------------------------------------------


Copyrights CARMA - 2005 - 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu