Leurre du départ - Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents

Aller au contenu
Contes à Rebours

De tous temps, et d’aussi loin que l’on puisse remonter dans les Mémoires Antérieures, les êtres humains furent tentés par le Pouvoir : Empereurs et grands rois, Magiciens et Alchimistes, Amoureux et mères inquiètes, Chômeurs, pauvres et riches, hors-la-loi et politiciens. Nul n’y échappe ; Trop forte est la tentation d’avoir plus et plus encore!
Quelle illusion! Qui peut promettre un trésor n’existant qu’à l’intérieur de Soi? Socrate nous l’a dit! On n’apprend jamais rien, on ne fait que de se re-souvenir. Donc on sait tout ce qu’il faut savoir. Alors pourquoi cette insatisfaction permanente? Pourquoi vouloir justement ce qu’on n’a pas? D’où vient cette soif inextinguible de savoir ce que l’on ne sait pas, de connaître l’avenir alors que le présent est là?
Un soir, voyageant dans cette mémoire akashique ou tout simplement dans mon imagination, je refis ce cauchemar de mes très jeunes années : ma mère soucieuse de me voir chuter m’attachait fermement dans mon petit lit d'enfant. Tel un tapis volant, il m’élevait vers le ciel et lorsque j’ouvrai le fermeture « Eclair » de ce firmament, je hurlais de désespoir à la vue du néant. Il n’y rien maman, de l’autre côté du ciel! Il n’y a rien! Il a menti, c’est un menteur! Alors me vint ce désir d’écrire ce qui suit...

Leurre du départ
Déjà Ève fut bernée quand le serpent lui siffla : Tu ne sais rien
Sois curieuse, Dieu t’a caché un grand pouvoir.
Qu’attends-tu ? Vas le chercher !
Tu ne risques rien ! C’est juré ! Puisque j’en viens
Maintenant je connais toutes tes pensées.
La Connaissance tu auras, des richesses en abondance
Les honneurs seront pour toi
Ève, tentée 3 fois, Ne voyant pas de mal à ça,
Suivit cette voie interdite. Elle quitta Tout et n’obtint rien
Quand elle compris c’était trop tard :
De sa Foi, ce fut la fin
et le début de son cauchemar.

Retourner au contenu | Retourner au menu