Faux départs - Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents

Aller au contenu
Contes à Rebours

Faux départs
En visitant la mémoire akashique,
du plus loin où je sois remontée
J'ai trouvé l'antichambre du souvenir,
l'utérus de l'âme avortée.
Dans un liquide astro-éthérique
un germe informe se baignait
jouissant de s'être incarné
Mais avant même de comprendre
Les ténèbres l'aspiraient

Je l'ai vu disparaître, emporté par le Temps
témoin impuissant d'une telle absurdité
d'un terme aussi soudain
ni entendu cri sourd plus déchirant.
Ignorant qu'une pensée pouvait,
d'un même souffle naître et décéder
Je l'ai suivi aussi longtemps que possible
portant un regard psychique
sur ces ténébreuses chroniques
Vision dantesque, car elles étaient des milliers
à pourrir, intentions putréfiées

Combien de Rêves avortés,
de non-dits conçus, d'intentions refoulées
a-t-il fallu pour combler ce néant?
Ni existants ni décédés, Ni morts ni vivants,
Que deviennent ces projets irréalisés?
Quelle loi avons-nous violée?
Est-ce pour la trouver qu'il faut s'éveiller?
Pour parler en ces Noms qu'ils n'ont jamais portés?
Leur rendra-t-on justice en les faisant passer
Dans la Lumière de la destinée? Emilio d'Avalon

Retourner au contenu | Retourner au menu