Blog Carma : Sermenthèque - Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents

Algorithmes C.A.R.M.A ©
Avantages des adhérents Carma
Sommaire
Aller au contenu

Menu principal :

LA MALEDICTION DES THERAPEUTES

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Malédictions Carmiques ·



La malédiction des suicidés

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Malédictions Carmiques ·

La malédiction des suicidés

La mort brutale due au suicide rend extrêmement difficile le dénouement des liens avec le véhicule terrestre (qui s'affaiblissent graduellement avant que la vie ne soit complètement finie en cas de mort naturelle). Le détachement de l’âme de ce corps physique se fait dans la douleur et le déchirement puis au désespoir ou à la révolte en fonction des croyances spirituelles.  Les énergies restent liées au défunt entraînant l'aliénation totale de l'esprit du suicidé incapable de comprendre sa situation.
 «Les premières heures qui suivirent ce geste brutal que  j’avais commis, se passèrent sans que je puisse véritablement prendre conscience de moi. Mon Esprit rudement violenté, s’était comme évanoui et il était en train de souffrir d’un ignoble collapsus. Mes sens, mes facultés étaient paralysés comme si un indescriptible cataclysme avait renversé le monde et que dans ces ruines, mon être avait fini par tomber, j’avais l’mpression d’être paralysé. C’était comme si cette détonation maudite, qui jusqu’à aujourd’ui résonne en vibrations, avait dispersé une à une les molécules qui constituaient ma personnalité, ma vie! Des odeurs fétides et nauséabondes revenaient sans cesse et indisposaient mon odorat. Une douleur aiguë, violente, folle, assaillait tout mon corps et se localisait particulièrement au niveau du cerveau en commençant par l’appareil auditif. Prise de convulsions aiguës, je me penchais sur le côté droit de l’ouïe. Du sang coulait de l’orifice, à cause du projectile de l’arme à feu dont je m’étais servie pour me suicider.  Mes mains étaient sales, mes vêtements, mon corps… Rien, cependant, rien n’était effacé et je me retrouvais maintenant blessée. Uniquement blessée et non pas morte ! Parce que la vie continuait en moi comme avant !» Extrait des Mémoires de suicidé d'Yvonne A. Pereira.




La Fontaine d'Acadine

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Légendes Carmiques ·

La Fontaine d'Acadine

C'est une fontaine de Sicile proche des 2 lacs de Soufre et de feu nommés Delles. Lorsque 2 amoureux voulaient connaître la sincérité de leur serments, ils les écrivaient sur une planche de bois qu'ils jetaient dans la fontaine. Si la planche de bois coulait au fond, le serment était réputé sincère ; si la planche flottait, le serment était supposé faux. Le parjure était aveuglé sur le champ et brûlé par les flammes des lacs.




Un serment risqué : NE PLUS JAMAIS AIMER!

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Serments en littérature ·


Quand l'amour devient Parjure.................Suzanne ne prend ni l’amour ni ses fiancés au sérieux. Alors, plutôt que de continuer à rendre les hommes malheureux, elle promet de s’en tenir aux escapades coquines et de plus jamais songer à se marier. Jamais ? Quel serment risqué !   
Comment concilierait-elle son métier de médecin (70 heures de travail par semaine à l’hôpital) avec une vie sentimentale digne de ce nom ?
Impossible ! Alors, elle se l’est juré : le célibat restera son mode de vie… Décision osée ! Il suffirait d’y croire Taylor a fait du célibat un art de vivre… agrémenté par des aventures torrides.
De son côté, Mac fuit les jeunes femmes nanties et superficielles comme Taylor.
Le jour où ils se rencontrent, c'est le coup de foudre et l’attraction réciproque est violente, l’un et l’autre décident de succomber. En maîtrisant la situation, bien sûr…






Le Serment de Koufra

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Serments Militaires ·


Le 2 mars 1941. Le «serment de Koufra» et le triomphe de la France Libre.
Le 2 mars 1941, le colonel Leclerc (38 ans) enlève aux Italiens l'oasis de Koufra, au sud de la Libye. Avec ses hommes, qui ont rejoint comme lui le général de Gaulle après l'invasion de la France par la Wehrmacht, il fait le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg.
Ce «serment de Koufra» marque le début d'une longue marche glorieuse qui passera par la Libération de Paris.

SERMENT RESPECTE!





Les 3 serments des Aes Sedai

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Serments - Bandes dessinées ·

Les Trois Serments inviolables
Ces serments, inviolables sauf en prêtant serment au Ténébreux lui-même, servent d'assurance aux seigneurs afin qu'ils acceptent de prendre une conseillère Aes Sedai.

La Baguette des Serments est un ter'angreal qui oblige la personne à respecter son Serment : - ne jamais se servir du pouvoir pour fabriquer une arme permettant à un homme d'en tuer un autre.
- ne se servir du pouvoir que contre les créatures du Ténébreux, et comme moyen de défense pour elle-même, son Lige ou une autre Aes Sedai.
- ne jamais mentir (Ne pas dire un mot qui ne soit vrai).

Le fait de ne jamais mentir est rarement un obstacle aux desseins des Aes Sedai. Elles maîtrisent en effet l'art de la demi-vérité, et du quart de vérité. On dit que la vérité que dit une Aes Sedai n'est jamais celle que l'on croit. Les gens fréquentant des Aes Sedai et désireux de ne pas se faire manipuler font donc très attention aux paroles prononcées. Néanmoins, le fait de ne jamais mentir carrément leur accorde un grand surcroît de crédibilité, surtout lorsqu'elles donnent leur parole ou qu'elles énoncent clairement et sans détours un fait.
Les Aes Sedai sont des personnes capables de canaliser, ce qui consiste à puiser dans la Vraie Source : le Pouvoir unique. Elles peuvent également neutraliser une personne qui canalise, c'est-à-dire couper celle-ci de la Vraie Source, par un certain rituel impliquant treize d'entre elles. La plupart des Aes Sedai sont accompagnées d'un garde du corps personnel appelé Lige ou Champion, un maître d'armes spécialement entraîné à cette tâche, auxquels elles sont reliées par un lien particulier.





Top 5 des regrets des personnes en fin de vie

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Regrets ·

Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi.

«C’était le regret le plus commun», explique l’auteure sur son blog. «Quand les gens réalisent que leur vie touche à sa fin et qu'ils jettent un regard clair sur leur existence, il est aisé de constater combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et doivent mourir en ayant conscience que cela est dû aux choix qu’ils ont fait, où qu’ils n’ont pas fait.»
«C’est très important d’essayer de répondre à vos aspirations durant votre existence. Dès que vous perdez la santé, il est déjà trop tard. La santé apporte une liberté dont peu de gens ont conscience, jusqu’à ce qu’ils la perdent.»

Je regrette d’avoir trop consacré de temps à mon travail.

«C’est un regret qui revient chez tous les patients masculins que j’ai eu à soigner. Ils n’ont pas vu leurs enfants grandir, et n’ont pas prêté assez d’attention à leur compagne. Les femmes aussi évoquent ce regret. Mais les plus vieilles d’entre elles, pour la plupart, avaient été femmes au foyer. Tous les hommes que j’ai soignés regrettaient profondément d’avoir consacré une part de leur existence si importante au monde du travail.» «En simplifiant votre style de vie et en effectuant des choix conscients tout au long de votre existence, il devient possible de se départir du besoin de gagner toujours plus d'argent au détriment de votre temps. Et en créant plus d’espaces dans votre vie, vous devenez plus heureux et plus ouvert à de nouvelles opportunités, de celles qui sont plus adaptées à votre style de vie.»

Je regrette de ne pas avoir plus exprimé mes sentiments.

«Beaucoup de personnes ont étouffé leurs sentiments dans le but de rester en paix avec leur entourage. En découlent des existences médiocres, avec des personnes qui n’ont jamais atteint leur plein potentiel. Beaucoup d’entres elles ont par la suite développées des maladies liées à l’amertume et au ressentiment qui résultaient de ces sentiments tus.» «Nous ne pouvons pas contrôler les réactions des autres. Cependant, même si les autres peuvent réagir avec une certaine virulence lorsque vous changez votre façon d’être en vous exprimant en toute franchise, cela finit par renforcer vos relations et à les rendre plus saines. Ou alors cela vous libère d’une relation malsaine qui pollue votre existence. Dans les deux cas vous êtes gagnant.»

Je regrette de ne pas être resté en contact avec mes amis.

«Souvent, les patients ne réalisaient pas l’importance qu’avaient eu leurs vieux amis dans leur existence. Et dans leurs derniers jours, il n’était pas toujours possible de les retrouver. Beaucoup étaient tellement pris par leur propre existence qu’ils ont laissé s’étioler des amitiés en or au fil des années. Il y avait beaucoup de regrets sur le fait de ne pas avoir consacré à ces amitiés le temps et les efforts nécessaires pour les entretenir. Tous les patients regrettaient leurs amis lorsqu’ils étaient sur leur lit de mort.»
«Il est commun pour tout un chacun de laisser filer des amitiés dans nos vies bien remplies. Mais quand vous êtes confrontés à l’imminence de votre fin prochaine, les détails physiques de votre vie disparaissent. Les mourants veulent régler leurs affaires financières avant de s’en aller. Mais ce n’est pas l’argent ou le statut qui importent pour eux à ce moment là. Ils veulent tout mettre en ordre pour le bénéfice de ceux qu’ils aiment. Malheureusement, ils sont souvent trop malades ou fatigués pour s’acquitter de cette tâche. A la fin, tout ce qui importe, c’est l’amour et les relations humaines. C’est tout ce qu’il reste dans les dernières semaines, l’amour, et les relations humaines.»

Je regrette de ne pas m’être autorisé à être plus heureux.

«C’est un regret étonnamment commun. Beaucoup ne se rendent pas compte avant les derniers instants que le bonheur est un choix. Ils étaient tous empêtrés dans leurs vieilles habitudes. Le soi-disant confort qu’apporte la routine a empiété sur leurs émotions et leur physique. Dans la peur du changement, il s’étaient convaincus et avaient convaincu leur entourage qu’ils étaient heureux. Alors qu’au fond d’eux-mêmes, ils aspiraient à rire franchement, à avoir plus de folie dans leur vie.» «Quand vous êtes sur votre lit de mort, ce que les autres pensent de vous est la dernière de vos préoccupations. Comme il est merveilleux d’être capable de lâcher prise et de sourire à nouveau, et ça bien avant que vous vous apprêtiez à rendre votre dernier souffle.»




Le voeu du faisan

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Voeux royaux ·


Le 17 février 1454 à Lille, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, lors du Banquet du faisan, fait le voeu d'aller délivrer Constantinople prise par les Turcs l'année précédente suivant un rituel païen qui faisait jurer les participants à une entreprise sur un animal qu'ils se partageaient ensuite équitablement.
Bien que le duc levât de l'argent pour enrôler des troupes et armer des navires et qu'il voulu participer lui-même à cette croisade (En effet, il réunit des États généraux en janvier 1464 pour organiser le gouvernement en son absence), cet engagement chrétien ne fut jamais tenu.

Cette fête précédait de peu la diète impériale de Ratisbonne
concernant la Turquie, qui n'aboutit pas elle non plus
(suite sur le "Code des serments")






Le Serment de Tengu

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Serments - Bandes dessinées ·



Quand les mortels rencontrent leurs créateurs... Dans le Japon des contes et des légendes, l'équilibre de la Balance vient d'être rompu. Okura, l'Empereur Blanc, vient de succomber sous les coups d'un monstre appartenant au Seigneur Noir. Le jugement des dieux est sans appel : de grands cataclysmes s'abattront sur le monde des humains. Mais même les dieux ne pouvaient prévoir qu'en ces temps critiques surgirait un héros oublié, le Tengu. Guerrier légendaire, mi-homme, mi-corbeau, ce combattant hors pair avait conservé un atout dans sa manche : les trois filles d'Okura, qu'il a fait élever loin du regard des dieux. Il est maintenant temps d'aller récolter ce qu'il a semé. Et tant pis pour les anciennes légendes qui prétendent que les femmes humaines ont toujours été l'instrument de la perte des Tengus...« Il trahira comme tous les autres Tengus l’ont fait dans le passé ! Il porte en lui la malédiction des siens »




Serment des Gardes au Fils de l'Europe et des Lys

Etudes de l'impact des serments sur les engagements présents
Publié par dans Serments Militaires ·





Copyrights CARMA - 2005 - 2017
Retourner au contenu | Retourner au menu